Sélectionner une page

 

 

Communiqué de Sébastien Humbert, délégué départemental du RN Vosges, responsable de la section RN de la Vôge-les-Bains.

L’intégration de nos territoires ruraux dans de grandes intercommunalités, qui absorbent une grande partie des activités industrielles, commerciales, culturelles et politiques, a conduit à de graves déséquilibres économiques, en partie responsables de l’appauvrissement de nombreuses zones rurales, à l’image de la Vôge, secteur le plus pauvre (revenu moyen/habitant) de l’agglomération d’Épinal.

Les habitants de la Vôge contribuent, au travers de la fiscalité, aux fonctionnements et investissements des équipements communautaires (piscines, stades, patinoire…), essentiellement situés à Épinal, sans réelles retombées économiques pour leur secteur et sans nécessairement en profiter.

Ce territoire du Sud du département, bien que moins peuplé que le chef-lieu des Vosges, ne bénéficie pas d’un partage équitable des services et équipements à la population en proportion de sa densité géographique.

Cela prouve bien que lorsque les dirigeants de la Communauté d’Agglomération d’Épinal (CAE), à l’image du Président Heinrich, parlent de solidarité territoriale, il ne s’agit en réalité que d’un argument de communication, rarement suivi d’effet.

En effet, aucun projet structurant n’est programmé en dehors d’Épinal ou de sa proche périphérie alors même que les communes de la CAE, majoritairement rurales, n’ont pas les moyens de porter seules de lourds investissements. Une volonté politique forte est donc indispensable pour la conduite de grands projets en zones rurales.

Pour la Vôge, des pistes sérieuses pourraient être envisagées pour développer l’attractivité de la ville thermale de La Vôge-les-Bains comme la création d’un complexe aquatique par la Communauté d’Agglomération d’Épinal dans ce secteur dépourvu de piscine publique. Cela enverrait un signal fort envers un territoire rural aux atouts touristiques importants et permettrait une relance économique !