Sélectionner une page

 

Communiqué de Geoffrey Mourey, responsable RN du canton de Saint-Dié-2 et candidat aux Municipales 2020 à Saint-Dié.

La 30e édition du Festival International de Géographie, coorganisé par la ville de Saint-Dié, vient de se clôturée et nos craintes (voir communiqué du 9 juillet 2019), quant au caractère propagandiste du thème de cette année, se sont confirmées.

En développant le thème des « migrations », le FIG s’est cette année métamorphosé en un événement politisé faisant la promotion de l’immigration, en partie avec l’argent des contribuables (de nombreuses collectivités soutiennent financièrement ce festival).

Les intervenants ont pu aisément véhiculer leurs messages et leur idéologie immigrationniste.

Nous comptions parmi les 300 intervenants, Mercedes Erra qui présidait la 30e édition du FIG, alors qu’elle est engagée dans plusieurs associations en faveur de l’immigration. Sans omettre la présence de Raphaël Pitti l’urgentiste pro-migrants, ou encore de Lilian Thuram qui, il y a peu, tenait des propos racistes envers « les blancs ».

Des nombreuses associations politisées et pro-migrants étaient aussi présentes au FIG à l’image des Petits Débrouillards ou encore d’Asil’Accueil88.

Comme je le supposais auparavant, la majorité UDI-PR-LR, dirigée par David Valence à Saint-Dié-des-Vosges, fait des concessions à la gauche en transformant cet événement culturel en un outil de propagande immigrationniste.

Je propose d’arrêter tout financement d’associations et d’événements politisés. L’argent public ne doit pas servir la propagande pro-migrant !

Je ne m’oppose en aucun cas au FIG, en revanche ce dernier doit demeurer un événement culturel…