Sélectionner une page

 

Communiqué de Geoffrey Mourey, candidat aux Municipales 2020 à Saint-Dié.

Dernièrement le syndicat Alliance a interpellé la direction départementale de la Police Nationale au sujet du commissariat de Saint-Dié-des-Vosges qui serait en sous-effectif de 8 policiers.

Alors que nous sommes frappés d’un phénomène d’ensauvagement de notre société de plus en plus flagrant, l’État faillit.

Les agressions, le trafic de drogue, les incivilités, ainsi que la tentative de meurtre au couteau de mercredi dernier en témoignent et la politique de la ville qui consiste à verser des sommes considérables dans les quartiers, n’y a rien changé.

En plus de demander à l’État de remplir son rôle, nous nous devons donc d’agir pour pallier, au niveau local, à cette défaillance régalienne inacceptable.

Le RN Saint-Dié souhaite que la municipalité s’engage davantage dans la sécurité des Déodatiens et propose que des mesures fortes soient adoptées pour y parvenir comme l’augmentation des effectifs de la Police Municipale.

Actuellement, 17 policiers municipaux sont en poste à Saint-Dié (20.000 habitants). En comparaison, la ville de Beaucaire (16.000 habitants) dirigée par un maire RN, compte 23 policiers municipaux. L’augmentation des effectifs de la Police Municipale à Beaucaire s’est révélée efficace puisque rien que le nombre de vols y a baissé considérablement.

Parce que la sécurité des Déodatiens est notre priorité, nous proposons donc de porter les effectifs de la police municipale à 22, ainsi que l’achat d’un nouveau véhicule, d’ici à 2026.

Les dépenses liées à la Police Municipale ne représentent que 2,5% des dépenses totales de fonctionnement. Si on inclus une rémunération sur la base de 33 000€ par an et par agent et l’achat du véhicule et des équipements, nous atteindrons 199 000€ de dépenses supplémentaires pour la Police Municipale, faisant ainsi passer son budget de 2,5% à 3,17% des dépenses de fonctionnement de la ville.