Sélectionner une page

 

Communiqué de Sébastien Humbert, délégué départemental du RN Vosges, candidat aux Municipales 2020 à La Vôge-les-Bains.

Le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET) du Grand Est a été adopté le vendredi 22 novembre 2019 par la Majorité LR/UDI/MoDem/LREM au Conseil Régional.

Ce Schéma coercitif vient porter un nouveau coup dur aux communes notamment pour les plus rurales d’entre elles qui se voient dépossédées de leur capacité à gérer leurs zones constructibles.

En effet, nos communes sont soumises à des Plans Locaux d’Urbanisme Intercommunaux, définis par les intercommunalités, qui devront désormais tenir compte des objectifs inscrits au SRADDET dont celui relatif à la limitation de la consommation foncière.

Si la limitation de la consommation de terres agricoles dans la construction de logements ou de commerces en milieu urbain s’avère être une bonne mesure, son application dans la ruralité constitue un frein au développement de nos bourgs et villages.

Ces dispositions prescriptives, qui s’appliquent à l’ensemble de notre Région sans différenciation, auront comme incidence d’empêcher nos communes de se développer et donc d’attirer de nouveaux habitants alors qu’en parallèle les projets de construction d’éoliennes, véritable scandale écologique contribuant à l’artificialisation des sols, sont confortés par ce Schéma.

Le Groupe Rassemblement National au Conseil Régional du Grand Est n’a pas voté en faveur du SRADDET, qui, en plus d’affaiblir nos communes, pénalisera financièrement les propriétaires de parcelles initialement constructibles et rendues inconstructibles par ces nouvelles règles.