Sélectionner une page

 

Communiqué de Geoffrey Mourey, responsable RN de l’agglomération de Saint-Dié et conseiller Municipal de Saint-Dié.

Vendredi 25 septembre, le conseil municipal de la ville de Saint-Dié-des-Vosges a voté à la majorité pour l’instauration d’une taxe annuelle sur les friches commerciales (TFC).

Il faut rappeler que la TFC est un impôt local facultatif dont l’objectif est d’inciter les propriétaires à exploiter ou à louer à un prix attractif leurs biens et que cette dernière révèle son efficacité dans les grandes villes où la demande de locaux commerciaux est importante.

Cependant il y a de quoi être dubitatif en ce qui concerne des villes moyennes comme Saint-Dié. Rien n’assure que cette mesure se révélera bénéfique pour notre ville, elle pourrait même avoir l’effet inverse.

Dans les villes où la demande de locaux commerciaux est faible, l’instauration de la TFC risquerait de faire fuir de potentiels investisseurs ou même d’accentuer les difficultés financières de certains propriétaires.

La mise en place de cette taxe à Saint-Dié-des-Vosges pourrait donc, à l’avenir, se révéler être un véritable repoussoir pour de futurs investisseurs. Sans omettre que cette mesure n’incitera pas les propriétaires les plus fortunés à effectuer des travaux ou à louer leurs biens à un prix plus attractif.

Accordant le bénéfice du doute tout en restant perplexe en ce qui concerne cette mesure, j’ai fait le choix de m’abstenir, en conseil municipal, sur cette délibération.