Sélectionner une page

 

Communiqué de Sébastien Humbert, délégué départemental du RN Vosges, conseiller municipal de La Vôge-les-Bains.

De nombreux internautes ont été choqués de voir dans la presse des patrouilles de Police arpentant les supermarchés vosgiens pour contrôler, entre autres, les attestations de déplacement des clients.

Alors que la délinquance et l’insécurité explosent actuellement dans de nombreuses banlieues, que le contexte terroriste lié à l’islamisme est plus que jamais d’actualité, de nombreux effectifs de Police et de gendarmerie ont été détournés de leurs missions de maintien de l’ordre et réaffectés par le gouvernement vers la répression des français déjà durement éprouvés par des règles sanitaires contraignantes.

Ainsi, depuis le 1er novembre, c’est 400 opérations de contrôle qui ont été menées dans les commerces mais aussi dans les gares et sur les routes vosgiennes pour un total de 180 verbalisations soit une rentrée d’argent de près de 25 000 € pour l’Etat et retirée du pouvoir d’achat des vosgiens pour généralement des faits minimes comme de simples oublis d’attestation.

Nous regrettons que la fermeté appliquée ne soit pas la même dans certaines banlieues ou cités de France, où les contrôles sont quasi-inexistants et les règles très souvent transgressées, alors que la densité de population y est plus importante et donc le risque de contamination plus élevé.

Nous regrettons également que le gouvernement ait fait le choix de maintenir la fermeture des petits commerces alors que, si les gestes barrières sont respectés, les commerces de centre-ville ne propagent pas davantage le virus que les grandes structures commerciales accueillant un nombre de clients largement supérieur.

Aujourd’hui, selon l’enquête CoviPrev de Santé publique France, une personne sur cinq souffre d’un état dépressif. Il faut donc désormais engager un début de reprise si nous voulons éviter des conséquences sociales et économiques dévastatrices d’autant plus que la plupart de nos pays voisins ont opté pour des mesures largement plus souples que les nôtres et enregistrent de meilleurs résultats dans l’évolution de la circulation du virus.

Et il est grand temps d’arrêter d’infantiliser les français qui, dans la très grande majorité d’entre eux, respectent les règles sanitaires !