Sélectionner une page

 

Communiqué de Geoffrey Mourey, responsable RN de l’agglomération de Saint-Dié et conseiller Municipal de Saint-Dié.

Le gouvernement a pris la décision, par un décret du 29 octobre 2020, d’instaurer un reconfinement. Une décision lourde de conséquences pour de nombreux commerçants, puisqu’elle prévoit entre autres la fermeture des commerces considérés comme « non essentiels ».

Depuis cette annonce, des maires ont décidé de faire preuve de courage et de soutenir les commerces locaux en prenant des arrêtés leur permettant d’ouvrir.

Je regrette que Monsieur Valence, maire de Saint-Dié-des-Vosges, n’ait pas pris une mesure similaire pour venir en aide aux commerçants et leur témoigner de son soutien.

Il semblerait qu’il se soit résigné derrière Emmanuel Macron, dont le parti LREM lui avait apporté son soutien lors des dernières Municipales.

Ces arrêtés peuvent, en effet, être cassés pour cause d’illégalité. Mais cela pourrait permettre aux commerçants déodatiens de rester ouvert pour un délai allant de 7 à 15 jours selon Me Stéphane Giuranna, avocat.

Il est aussi nécessaire de comprendre que c’est la multiplication de ces arrêtés, peu importe leur légalité, qui pourra faire plier le gouvernement sur cette question. Les élus locaux doivent faire preuve de courage et cesser de se cacher éternellement derrière le droit.

En tant que conseiller municipal, je suggère à Monsieur le Maire de prendre un arrêté afin d’autoriser nos commerces de proximité à ouvrir.