Sélectionner une page

 

Communiqué de Geoffrey Mourey, responsable RN de l’agglomération de Saint-Dié et conseiller Municipal de Saint-Dié.

Après le port du masque obligatoire en centre ville, le défilé du carnaval annulé au profit d’un pseudo lot de consolation numérique, c’est au tour d’un parc et d’un skatepark d’être barricadés par la Municipalité de Saint-Dié-des-Vosges.

Nous avons de quoi nous demander jusqu’où ira cette surenchère liberticide qui vient à tout prix restreindre nos libertés et rapports humains en extérieur alors que les Vosges ont l’un des plus faibles taux d’incidence Covid-19 du Grand Est.

La question de la cohérence de ces mesures peut légitimement se poser alors qu’il n’y a pas plus de risques, en terme de densité humaine, à défiler en extérieur ou à se rendre dans un parc qu’à faire ses courses dans un hypermarché.

De plus, nous ne pouvons pas omettre que la contamination en extérieur et dans les lieux ventilés est plus rare. Une étude menée lors d’un concert test à Barcelone l’a démontré puisqu’il n’y avait eu aucune contamination à l’issue de ce dernier.

Le Rassemblement National demande à David Valence et sa majorité de ne pas ajouter d’obstacles liberticides supplémentaires à la vie quotidienne des déodatiens. Cette dernière est déjà largement compliquée par les mesures d’un gouvernement déconnecté du terrain. La surenchère politicienne doit cesser !

Partager